Aidant : un rôle à évaluer

Vous accompagnez votre proche, une personne âgée en perte d'autonomie ? Avez-vous bien mesuré la charge de travail, le temps imparti à ce rôle ? Prenez le temps de la réflexion pour vous engager sereinement.

Posez-vous les bonnes questions

Votre engagement auprès d'un proche aura des conséquences. Comment cette fonction va-t-elle affecter votre emploi du temps professionnel ou votre vie de famille ? Quelles tâches allez-vous assurer, pourrez-vous compter sur des personnes de confiance pour vous remplacer pendant vos absences ou vos vacances ?...

Réfléchissez à vos capacités et à votre disponibilité

C'est de volonté, de temps et d'énergie dont vous allez avoir besoin. Pour que les difficultés liées à ce nouveau rôle d'aidant ne vous submergent pas, analysez objectivement vos capacités à assumer cette fonction : physiques, psychologiques, émotionnelles, financières… Au préalable, n'oubliez pas qu'en cas de soutien important à votre proche, vous accorderez moins de temps à certaines sphères de votre vie. De même, votre situation d'aidant principal peut engendrer des conflits si les autres membres restent trop en retrait et ne comptent que sur votre dévouement… Faites le point sur toutes ces questions, envisagez toutes les éventualités. Dans tous les cas, veillez à ne pas laisser de côté votre famille, vos amis et vos loisirs : ils seront toujours nécessaires à votre équilibre. Afin de vous aider à mesurer et à organiser les tâches quotidiennes, composez votre carnet d'aidant familial.