Constituez votre carnet de route d'aidant

A quoi peut bien servir un carnet d'aidant familial ? A vous organiser, à ne rien oublier, à vous préserver des plages de temps, à consigner cette expérience... Ce carnet vous permettra également de prendre du recul sur votre situation d'aidant. Découverte de cet outil personnel à moduler selon ses besoins.

Comment organiser votre carnet de route ?

Téléchargeable sur http://www.travailsolidarite.gouv.fr/IMG/pdf/aidant_familial.pdf, le Guide de l'aidant familial, paru en 2007 à l'initiative du ministère de la Santé et des Solidarités, vous propose 172 pages sur les droits des aidants et proches dépendants, constituées d'informations, de conseils pratiques et d'adresses utiles. Il propose un modèle du carnet de bord de l'aidant familial : à imprimer, photocopier ou pour vous en inspirer.

A quoi va vous servir ce carnet d'aidant ?

  • Il vous aide à analyser vos activités d'aidant au quotidien.
  • Il vous aide dans vos relations et vos discussions avec les intervenants professionnels qui assistent votre proche. Vous pourrez leur faire part des éléments que vous avez consignés : les difficultés apparues, vos nouveaux besoins, vos craintes …

Ce carnet sert aussi à conserver et noter les justificatifs de formation, de stages et de journées d'information que vous avez suivis.

  • Vous mesurerez facilement les évolutions : état physique et mental, progrès ou dégradations de votre proche.
  • Vous pourrez prendre du recul sur votre situation et anticiper des difficultés susceptibles de se dresser devant vous au fil de votre engagement.
  • Vous pouvez visualiser ainsi l'étendue de votre rôle auprès de votre proche

Les outils pour composer votre carnet d'aidant

Trois outils de votre quotidien d'aidant sont présentés dans le Guide de l'aidant familial :

  • Le questionnaire pour lister vos activités : Pensez à faire une liste des tâches quotidiennes que vous devez accomplir pour le bien-être de votre proche : Soins, hygiène, rendez-vous, tâches domestiques, courses, préparation des repas… Ce travail va vous permettre de mesurer l'importance et la fréquence de vos activités. En consignant chaque activité dans un tableau d'organisation, vous disposerez d'une vision globale de votre charge de travail et de ses évolutions dans le temps.
  • Le planning de la semaine : Vous pouvez composer un planning journalier ou hebdomadaire de vos activités d'aidant en listant les taches établies. Attention à ne pas le surcharger. Par exemple, pour un soin de 30 minutes, planifiez plutôt une heure. Cette technique du double vous permet de laisser de la place aux imprévus et de réduire les sources de stress. N'oubliez pas d'insérer des moments personnels : lire, se relaxer, téléphoner à un ami... Ces pauses sont à prévoir, au même titre qu'un rendez-vous important. Elles vous permettront de ne pas vous épuiser.
  • Le tableau de répartition des tâches : Pour connaître les professionnels qui interviennent, inscrivez noir sur blanc le temps de prise en charge de votre proche par des intervenants extérieurs et vous-même. De quoi prendre un peu de hauteur sur le temps passé auprès de votre proche et répondre à cette question : êtes-vous suffisamment épaulé ?