Questions aux professionnels

Poser une question aux professionnels de entreaidants : Poser ma question

Tous les sujets (836 éléments)Avertissement légal
mon mari est placé depuis 4 ans en maison de retraite, sa retraite sert à payer la maison de retraite mais n'est pas suffisante donc je paie sur ma retraite le reste dû. les revenus de mon mari continue à être compter sur la feuille d'imposition , le revenu fiscal est donc plus élevé que ce avec quoi je vis, ce qui me bloque dans mes démarches pour me loger ( j'ai dû vendre la maison pour assumer le reste à devoir pour la maison de retraite). que dois-je faire pour que ma situation financière réelle soit prise en compte par les organismes de l'état. je ne souhaite pas divorcer mais je suis de fait séparer de mon mari comme nous ne vivons plus ensemble....merci pour votre réponse. Question du 04/09/2017
Notre réponse :
Bonjour, Il existe des aides fiscales dans le cadre du financement de l'hébergement en maison de retraite. Rapprochez vous du Centre Communal d'Action Sociale de votre commune afin de faire le point sur votre situation et d'instruire éventuellement les démarches afin d'activer vos droits à aides. Réponse du 05/09/2017
Imprimer Envoyer par e-mail
Lire la réponse
bonjour nous vivons chez ma belle mere car elle et agee de 80 ns et a besoin que l on s occupe de la maison des repas ect...je veut faire une demande apa nos ressource seront elle prise en compte pour le calcul apa Question du 03/09/2017
Notre réponse :
Bonjour, L'Apa permet de financer une partie des dépenses nécessaires au maintien à domicile d’une personne en situation de dépendance. Seules les ressources de votre belle-mère seront prises en compte. Il n’y a pas de conditions de revenu pour bénéficier de l’APA. Si les conditions d’âge, de résidence et de perte d’autonomie, sont remplies, votre belle-mère peut bénéficier de l’APA quels que soient ses revenus. En revanche, le montant attribué dépend du niveau de revenus. Rapprochez-vous de votre de votre mairie (CCAS), du département, d'un ou d'un point d'information local dédié aux personnes âgées (CLIC) vous procurer un dossier de demande d'Apa. Réponse du 05/09/2017
Imprimer Envoyer par e-mail
Lire la réponse
Ma maman est propriétaire d'une petite maison, elle a fait un AIT et je l'ai fait entrer dans un ehpad pour qu'elle soit entourée. Elle est d'accord pour vendre sa maison afin de subvenir aux dépenses occasionnées par ce placement.... comment dois-je m'y prendre ? MERCI PAR AVANCE Question du 18/08/2017
Notre réponse :
Bonjour, Si votre maman est en pleine possession de ses facultés mentales. Elle peut mettre sa maison en vente (avec votre aide éventuelle). Prenez conseil auprès de votre notaire. Dans le cas contraire, une mise sous protection juridique sera nécessaire. Il faudra alors vous rapprocher du Juge des Tutelles.
Imprimer Envoyer par e-mail
Lire la réponse
Bonjour, ma belle mère a droit à L'APA et on habite à coté de chez elle dans une maison qu'elle nous donné depuis longtemps et dont elle est toujours usufruitière et sa maison dont elle est aussi usufruitière est à d'autres héritiers devront nous à son décès payer une somme.
Notre réponse :
Bonjour, L’usufruit est le droit d'utiliser et de percevoir les revenus d’un logement. Votre belle-mère a donc le droit d’utiliser ces deux logements et/ou d’en percevoir les revenus. La nue-propriété est la propriété d'un bien dont le titulaire n'a pas les droits de jouissance et de profit. Il doit donc exister un ou des nu-propriétaires pour ces logements. Votre situation étant particulière nous vous invitons à vous rapprocher de votre notaire.
Imprimer Envoyer par e-mail
Lire la réponse
Ma mere est en ephad, elle a 91 ans et toute sa tete ! Une residente la harcele moralement en lui disant qu'elle ne doit pas parler et cela a plusieurs reprises! Je me suis plainte a la directrice qui m'a dit que ma mere etait chez elle et qu'elle faisait ce qu'elle voulait ! Que dois je faire Si cela confiance !je Culpabilise !
Notre réponse :
Dans l'intérêt de votre mère, cherchez toujours à établir un dialogue constructif avec la direction de l’Ehpad. Identifier les faits et les difficultés à arrêter. Les écrire et les prioriser pour mieux les communiquer. Nous vous invitons à faire appel au conseil de la vie sociale (CVS ) et à son président qui représente les usagers pour appuyer la démarche. Si le dialogue se bloque, faites appel à un médiateur qui sera neutre et compétent. La loi du 2 janvier 2002 a mis en place par le président du conseil départemental et le préfet des "médiateurs". Les usagers des services médico-sociaux peuvent faire appel à ces personnes qualifiées (souvent d'anciens professionnels à la retraite).
Imprimer Envoyer par e-mail
Lire la réponse
Bonjour, suite à une chute le 23 mai 2017, mon papa a été hospitalisé. Il se remettait à marcher, mais a contracté une infection, a beaucoup perdu en autonomie ( GIR 3). L'assistante sociale nous a demandé de faire des demandes d'hébergement immédiates en EHPAD.Le médecin nous a récemment dit que papa a des troubles neurodégénératifs et cognitifs importants; l'IRM passé montre des traces d'AVC anciennes et récentes. Le placement en EHPAD est-il la bonne orientation? ( il est de moins en moins autonome et difficilement mobilisable). Un EHPAD nous a contacté pour nous signaler que son cas relevait plutôt d'une prise en charge hospitalière. Peut-on refuser les EHPAD et exiger une USLD? D'avance, merci.
Notre réponse :
Bonjour, - L’hébergement en EHPAD est prévu pour les personnes de plus de 60 ans et en état de dépendance. L’entrée en EPHAD se fait sur demande ( formulaire disponible en ligne sur le site internet service-public.fr ). - Pour être admis dans une USLD, la personne doit être en situation de handicap lourd (impossibilité de se laver, de se lever, de s'habiller et de se nourrir seul) mais aussi doit avoir besoin de soins techniques continus. L'admission exige un dossier médical, avec avis du médecin responsable de l'établissement hospitalier et l'accord du médecin conseil de la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM). Vous ne pouvez donc pas exiger une admission en USLD. Il faudrait vous rapprocher du médecin qui a récemment examiné votre père ainsi que de l’assistante sociale afin de faire le point sur l’établissement d’accueil qui serait le mieux adaptés. Vous pouvez aussi contacter les assistantes sociales des centres hospitaliers et des services de soins de suite et réadaptation (SSR), ainsi que le centre communal d'action sociale (CCAS) de la mairie, le Centre local d'information et coordination (CLIC) les plus proches. Cordialement.
Imprimer Envoyer par e-mail
Lire la réponse
Bonsoir, ma mère est placée en UHR et sa retraite ne permet pas le paiement intégral de l'établissement. Nous sommes 5 enfants et 12 petits enfants. 4 enfants sur les 5 ne travaillent pas. Est-ce le 5ème enfant qui travaille lui depuis 35 ans qui payera pour les autres ? Merci de votre réponse
Notre réponse :
Ce cas s’inscrit dans le cadre de l’obligation alimentaire prévue aux articles 203 à 2011 du Code Civil. Les enfants ont l'obligation d'aider un parent qui n'est pas en mesure d'assurer sa subsistance. Cette obligation, dite obligation alimentaire, se traduit par une aide, en nature ou matérielle, qui varie en fonction des ressources de l'enfant et du parent. Les descendants (enfants, petits-enfants) ont l'obligation d'aider leurs ascendants (parents, grands-parents...). Cette obligation concerne aussi les alliés en ligne directe : les gendres et belles-filles doivent des aliments à leurs beaux-parents. Cette obligation prend fin en cas de divorce ou en cas de décès du conjoint. L'enfant peut être déchargé par le juge de cette obligation si le parent a lui-même manqué gravement à ses obligations envers lui. Sont également dispensés de fournir cette aide, les enfants qui ont été retirés de leur milieu familial : • - par décision judiciaire, • - et durant une période d'au moins 36 mois cumulés avant l'âge de 12 ans, sauf décision contraire du juge (dans ce cas, il fixe une contribution alimentaire, qui est une somme d'argent, à l'encontre de l'enfant). Le parent qui réclame l'obligation alimentaire doit être dans le besoin, c'est-à-dire dans l'impossibilité de pourvoir à sa subsistance (nourriture, vêtements, logement, santé...) par ses biens personnels ou son travail. Il doit le prouver. L'enfant doit avoir des ressources suffisantes. Tous ses revenus sont pris en compte, y compris ceux de son épouse/époux. Il doit apporter la preuve des charges qu'il invoque s'il veut être exonéré. L'obligation alimentaire peut être attribuée : • - soit d'un commun accord entre le parent et le descendant, • - soit, à défaut, par le juge aux affaires familiales (Jaf) du tribunal de grande instance (TGI) dont relève le parent ou l'enfant (en cas de saisine par le parent). Le juge fixera, dans le jugement, la contribution alimentaire en tenant compte de la situation des 2 parties. La contribution alimentaire peut revêtir diverses formes : hébergement gratuit, nourriture ou somme d'argent (pension). L'enfant qui ne verse pas, pendant plus de 2 mois, à un parent la pension alimentaire commet un délit d'abandon de famille. Le délit d'abandon de famille est passible d'une peine d'emprisonnement de 2 ans au plus et de 15 000 € d'amende au plus. Une lettre doit être adressée par le parent au procureur de la République du TGI dont dépend son domicile ou celui de son descendant. Textes de référence : • Code civil : articles 203 à 211 • Code pénal : articles 227-3 à 227-4-1 • Code de procédure civile : articles 1137 à 1142 • Code de l'action sociale et des familles : articles L132-1 à L132-12 • Code de l'action sociale et des familles : articles R132-9 à R132-10
Imprimer Envoyer par e-mail
Lire la réponse
Une curatelle a été demandé il y a 1 MOIS pour gérer mon beau père en maison de retraite depuis 6 mois, mais entre temps un de ses fils a vendu la maison de son père. En avait il le droit sans rien demander à personne ? Il s'est déclaré référent sans rien demander aux autres enfants et gère ses finances, signe a sa place etc. Y a t il un recours, est ce que la curatelle va regarder ça ? La curatelle le dénoncera t' il si oui ? Faut il faire autre chose en attendant que celle-ci découvre le pot aux roses ? Nous sommes malade de voir qu' il ne laisse meme pas 10 € à son pere pour ses cafés. De plus il nous a interdit l 'entree de la maison de retraite.
Notre réponse :
Dans la mesure où une demande de curatelle est en cours, il faut vous rapprocher du juge des tutelles afin d’avoir une réponse précise.
Imprimer Envoyer par e-mail
Lire la réponse
ma maman est classée en GIR 3 . Elle nécessite plus de 70 heures d'aide mensuelles d'auxiliaires de vie. L'APA nous dit que le nombre maximum octroyé est 33 heures par mois à domicile . L'APA lui octroit une aide pour l'accueil de jour. Mais ces accueils devenant très fatigants il arrive qu'elle n'y aille pas. Nous,ses aidants, souhaiterions que cette aide bascule sur l'aide à domicile afin de ne pas avoir d'indus en fin d'année pour les absences des accueils de jour. Ce basculement du fait du soit disant plafond de 33 heures n'est pas possible. Que dit la loi ? Où puis-je trouver la réponse à ce problème? En vous remerciant.
Notre réponse :
Le montant de l’APA est calculé en fonction des revenus et du coût des aides prévues au plan d’aide. Lorsqu’un changement s’avère nécessaire dans le même GIR (exemple : augmenter le nombre d’heure d’un service, introduire un nouveau service…), il est possible de demander une révision du plan d’aide, il convient donc de formuler une demande de révision par écrit en expliquant bien les motifs de cette demande. Vous pouvez joindre un certificat médical pour justifier cette demande (en l’occurrence justifiant la fatigabilité de votre mère). Pensez à bien mentionner le N° d’allocataire sur le courrier.
Imprimer Envoyer par e-mail
Lire la réponse
un monsieur de 92 ans en maison de retraite mis sous tutelle extérieure , un neveu qui s'occupe de lui , est -on obligé de donner les clefs de la maison de ce monsieur aux autre neveux Question du 04/05/2017
Notre réponse :
C'est au tuteur de définir à quels neveux il souhaite donner des clés Réponse du 05/05/2017
Imprimer Envoyer par e-mail
Lire la réponse

Pages