Démarches de l'aidant : qui contacter ?

En accompagnant votre proche dans sa vie quotidienne, vous allez entreprendre les démarches pour répondre aux différentes problématiques qui se posent à vous. Voici un guide qui vous permettra de frapper aux bonnes portes.Vos besoins d'information face à la dépendance

La France ne propose pas encore de « guichet unique » pour décrypter les problèmes liés à la dépendance. Comment connaître les aides auxquelles mon proche a droit ? Peut-il bénéficier d'un soutien financier ? Quelles sont les différentes formes de protection juridique (tutelle, curatelle..)? L'aide ménagère est-elle un droit si mon proche est dépendant ? Comment faut-il réaménager son domicile, avec quelles ressources ? Etc Cette opacité peut devenir source de désarroi.

Néanmoins, sur nombre de ces questions, des structures existent qui sont prêtes à vous renseigner : CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) ou CIAS (Centre Intercommunal d'Action Sociale), CLIC (Centre local d'information et de coordination), PIF (Points Info Famille).

Première étape : le CCAS ou CIAS

Si les structures sont multiples, respectez certaines priorités pour entamer des démarches efficaces. Allez d'abord chercher l'information au plus proche de chez vous.

  • Si vous habitez en zone rurale dans un petit village, rendez-vous à la mairie. Une assistante sociale du CCAS ou du CIAS tient sûrement des permanences hebdomadaires pour vous recevoir avec votre proche.
  • Si votre commune est moyenne ou grande, un CCAS ou CIAS peut sans doute vous recevoir tous les jours. Ces centres situés en mairie disposent des informations dont vous aurez besoin pour débuter vos démarches : demandes de prestations, coordonnées du CLIC...

Deuxième étape : le CLIC

Plus spécialisé mais pas encore totalement mature, le réseau des CLIC constitue le deuxième interlocuteur à solliciter. Dédié à la personne âgée, il est votre interlocuteur incontournable pour coordonner vos démarches et répondre à vos demandes les plus pointues. L'inconvénient ? Tous les CLIC ne disposent pas aujourd'hui du même niveau de compétence pour proposer une prise en charge optimale de vos demandes.

Troisième étape : le PIF

Un troisième niveau d'information existe. Il s'agit des PIF. Ces Points Info Famille peuvent également constituer un partenaire utile pour des informations pratiques, juridiques, des bons conseils.

Pour entrer dans le détail de chaque structure d'information, consultez sur le site les articles consacrés aux CCAS, CLIC et PIF.