Questions aux professionnels

Retrouvez ci-dessous toutes les réponses  de nos professionnels aux questions relatives à la dépendance.

Si vous êtes clients AXA, posez  directement votre question à nos professionnels.

Contactez nous

Aménagement (8 éléments)Avertissement légal

Ma mère âgée de 76 ans est hospitalisée. Son revenu est modeste. Peut-elle bénéficier d'une aide financière pour réaménager sa salle de bain même, si elle vit avec ses 2 enfants qui ont une activité professionnelle ?

Question du 11/05/2014

Bonjour,

Il existe en effet différents types d’aides financées par les caisses de retraite, l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), l’APA …afin d’adapter le logement aux personnes âgées.

Votre mère peut éventuellement selon sa situation (autonomie, situation financière, logement…) bénéficier d’aide.

Adressez-vous au CLIC ou au Pact  Arim le plus proche de son domicile qui pourra faire le point sur sa situation et l’accompagner dans ses démarches.

Réponse du 12/05/2014
 

Ma mère a besoin d’aide pour faire sa toilette, toutes les infirmières de ma commune sont surchargées et ne peuvent pas s’en occuper. A qui puis-je m’adresser ?

Vous pouvez vous adresser au CCAS (centre communal d'action sociale) de votre commune, il y a peut-être un service de soins avec des aides-soignantes qui pourront faire la toilette de votre mère. Par ailleurs, si elle n'a besoin que d'une aide, sans soins spécifiques, les auxiliaires de vie peuvent le faire.

En tant que coordinatrice d'un Clic, j'ai été amenée à rencontrer une dame âgée à son domicile. Je me suis inquiétée du mode de chauffage : elle doit remplir un réservoir de fioul tous les jours pour allumer son poêle. Un des fils m'a alors répondu : "le plus souvent c'est mon frère qui s'en occupe". Les aides soignantes du SSIAD passent tous les matins. Un matin, la dame n'avait pas fermé correctement le robinet de gaz. Nous avons essayé d'alerter les enfants. En guise de réponse, nous avons eu ceci :"vous savez, elle a ses habitudes". De quels moyens disposons-nous pour leur faire prendre conscience des dangers que leur mère court et qu'elle fait courir à ses voisins ?

Quelle est la responsabilité de chacun dans l'accompagnement, la prise en charge des personnes âgées ? Enfants, proches, professionnels (médecins, services sociaux, organismes d'aide à domicile etc.). Qui évalue qui (l'aidé, l'aidant)? Centralise-t-on les informations ? Les partage-t-on pour élaborer la meilleure réponse à l'instant ?

Face à une mise en danger, des oublis, désorientation, confusion, comment réagir?

En analysant les solutions, avec la personne. En refusant, le danger, malgré les habitudes : coupure du gaz pour préférer les appareils électriques, retrait des appareils à risque. En cas de refus, par la personne et sa famille, vous pouvez informer (par lettre recommandée avec AR) : la responsable du service social de secteur, le médecin traitant, le maire de la commune ou de l'arrondissement, le procureur de la république du tribunal d'instance du domicile.

Il s'agit toujours d'informer en parallèle la personne et ses enfants (double des courriers).
La personne peut bénéficier de crédit d’impôt pour l'acquisition d'équipements spécialement conçus pour les personnes âgées ou handicapées .

Les structures appelées PACT-ARIM sont dédiées à l’évaluation de l’habitat et des propositions d’aménagements avec financements.

J'ai besoin d'une aide ménagère. Une personne va-t-elle m'être attribuée d'office ou puis-je demander à bénéficier d'une somme pour l'emploi d'une aide ménagère que je choisirai moi-même.

Une allocation en espèces peut vous être accordée, s'il n'existe pas de service d'aide ménagère dans votre commune, ou s'il ne peut répondre à vos besoins, ou si vous préférez employer une personne de votre choix.
Son montant est limité à 60% du coût des heures d'aide à domicile accordées.

Je travaille dans un CCAS, et je voudrais rapidement savoir par quel recours une femme invalide de 51 ans qui perçoit une pension d'invalidité du ministère des finances et qui vit seule avec un enfant à charge, pourrait bénéficier d'une aide ménagère.

Pour une personne de moins de 60 ans, la nouvelle PCH (prestation de compensation des handicaps) permet de faire appel aux services d'auxiliaires de vie. Vous pouvez aussi rechercher des financements, soit dans le cadre de l'aide légale (fonction des ressources), soit auprès de la mutuelle d'appartenance de la personne, soit auprès des fonds d'action sociale des CPAM (Caisses primaires d'assurance maladie). Seul un personnel spécialisé peut trouver la ou les solutions adéquates.

La maison de retraite où est placé mon beau-père refuse de le garder dans la journée, car il a fugué à plusieurs reprises. Elle l'envoie donc en centre de jour à plusieurs dizaines de kilomètres de cet établissement. Ils le font rentrer le soir pour dormir. Pendant combien de temps va-t-il supporter ce va et vient ? Ne serait-il pas plus simple de le recevoir dans le centre de jour définitivement ? Qui peut me renseigner ?

La situation faite à votre père est anormale. On a du mal à imaginer qu'un chauffeur fasse deux fois par jour plusieurs dizaines de kilomètres pour le déposer et le reprendre. La maison de retraite a signé un contrat et ne peut se décharger sur un tiers de sa responsabilité, ce tiers fut-il centre de jour. Comme son nom l'indique, un centre de jour n'accueille personne pendant la nuit. Surtout, il est conçu pour soulager une ou deux fois par semaine les familles qui ont à charge une personne âgée et handicapée. Il est par conséquent étrange que votre père y soit accueilli tous les jours. Le mieux serait d'aller discuter avec le responsable de la maison de retraite et peut être, de chercher un établissement plus responsable.

Ma mère a des troubles de la vigilance. Peut-on me conseiller un système d'alarme qui préviendrait en cas de chute ?

La téléassistance est d'une grande utilité pour les problèmes que vous évoquez.
Pour une solution ponctuelle : se renseigner auprès des revendeurs de matériels médicaux, auprès de mutuelles pour une prise ne charge.

Pour un choix à long terme, la télé-assistance peut être financée dans le plan d’aide de l’APA (Aide personnalisée à l’autonomie). Le département a généralement référencé une solution.

Se renseigner au Conseil général, voire au CCAS de votre commune ou CLIC le plus proche (Centre local d’information et coordination).

Ma sœur, veuve, se fait porter les repas à domicile. Existe-t-il d'autres formules pour qu'elle ne prenne pas tous ses repas toute seule ?

Une personne âgée peut être admise dans les foyers restaurants, qui servent des repas a prix modérés.

Votre sœur peut bénéficier de la prise en charge partielle ou totale des repas pris dans les foyers restaurants au titre de l'aide sociale, si ses ressources sont inférieures à 8 309,27€ annuels pour une personne seule ou 13 765,73€ pour un couple (au 1er avril 2009). Pour toute information et faire la demande, il faut s’adresser :

- soit au centre communal d'action sociale (CCAS),
- soit à l'assistante sociale du secteur.

Pour aller plus loin