Questions aux professionnels

Retrouvez ci-dessous toutes les réponses  de nos professionnels aux questions relatives à la dépendance.

Si vous êtes clients AXA, posez  directement votre question à nos professionnels.

Contactez nous

Institution (59 éléments)Avertissement légal

Bonjour. Ma grand mère est actuellement en EPAHD. Elle veut en sortir et je veux l'y aider et m'occuper d'elle chez elle. Mais on m'oppose le fait que ma mère a lancé une protection juridique et que tant qu'elle est en cours, je ne peux pas faire sortir ma grand mère ! Est ce légal ? Le juge et le médecin qui doivent voir ma grand mère pour cette fameuse protection juridique, ne peuvent-ils pas la voir chez elle ? S'ils mettent un an pour statuer, ma grand mère doit-elle attendre un an dans l'EPAHD dont elle me supplie chaque fois de l'y en sortir ? D'autre part à l'hosto ils lui ont mis un GIR 2 alors qu'elle ne mérite qu'un GIR 3 ou 4. Comment puis je faire ré évaluer son GIR ? Je vous remercie par avance de votre réponse.

Question du 12/04/2018

Bonjour,

Selon l’article 459-2 du code civil dispose que : "La personne protégée choisit le lieu de sa résidence. Elle entretient librement des relations personnelles avec tout tiers, parent ou non. Elle a le droit d'être visitée et, le cas échéant, hébergée par ceux-ci. En cas de difficulté, le juge ou le conseil de famille s'il a été constitué statue.”. Rapprochez-vous du Juge des Tutelles. Vous pouvez demander une révision du dossier APA auprès du Conseil Général.

Réponse du 16/04/2018

Bjr, ma grand mère (gir 5-6 a évaluer) qui vie ds sa maison en a marre de vivre avec sa belle fille ( domicilier dans la même demeure) estime ne pas voir assez de monde et estimant avoir des difficultés a se déplacer... (Jardine encore un GD jardin potager) a décidé un beau matin de rentrer en maison de retraite. Alors que son domicile pourrait tout a fait convenir a sa situation ( sanitaire et chbre en rdc) possibilité d aide a domicile... Malheureusement NY sa belle fille ( son époux est décédé) NY nous n avons les moyens de payer les frais qu engendre ce placement. Pouvons nous nous y opposer? Puisque medicalement parlant cette personne n'en a pas besoin ayant tout a domicile. Merci de votre réponse.

 

Question du 10/04/2018

Bonjour,

Votre grand-mère est en droit de choisir son lieu de vie quelque soit son degré d'autonomie. Si elle n'a pas les moyens pour financer son hébérgement, il existe plusieurs types d'aides selon sa situation : l'Allocation Personnalisée au Logement (si agrément) , Aide Sociale à l'Hébergement (si habilité Aide Sociale)...

L'obligation alimentaire peut également être mise en place si nécessaire selon les besoins de votre grand-mère et les capacités financières de ses descendants.

Rapprochez vous du Centre Local d'Information et de Coordination qui vous renseignera.

Réponse du 12/04/2018

Mon mari agé de 68 ans est en Ehpad (2150 € par mois) Nos revenus ne suffisent pas à couvrir les frais d'hébergement. Nous sommes propriétaires avec encore un prêt et d'un studio. Pouvez-vous SVP me dire si il faut vendre car je pense demander l'aide sociale. Comment est basé le calcul et que me restera t il pour vivre SVP Merci

Question du 19/03/2018

L'Aide Sociale à l’Hébergement est versée par les services du département. Chaque département a son propre règlement d'aide sociale. Les règles de versement sont donc différentes en fonction des départements. En général, les services du département paient la partie non couverte par les revenus du résident et récupèrent ensuite la participation auprès des obligés alimentaires lorsqu'il y en a.
En cas de baisse des ressources, soit du demandeur, soit de ses obligés alimentaires, une demande de révision peut être adressée au président des services du département.
Rapprochez-vous de votre Centre Communal d’Action Sociale.

Réponse du 19/03/2018

comment est finance une SLD qui suit une hospitalisation .

question du28/02/2018

Les USLD (unités de soins de longue durée) sont des structures d’hébergement et de soins dédiées aux personnes âgées de plus de 60 ans. Elles sont adossées à un établissement hospitalier. Les moyens médicaux qui y sont mis en œuvre sont plus importants que dans les EHPAD (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes).

Les USLD (unités de soins de longue durée) sont des structures hospitalières s’adressant à des personnes âgées de plus de 60 ans très dépendantes dont l’état nécessite une surveillance médicale constante.
La facturation s’y passe de la même façon qu’en EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Chaque mois, le résident doit payer une facture qui se décompose en :
- un tarif hébergement,
- un tarif dépendance qui correspond à son GIR.
Les soins sont pris en charge par l’Assurance maladie et ne sont pas facturés aux résidents.
Il existe trois types d’aides publiques qui peuvent aider à payer les frais d’hébergement et les frais liés au tarif dépendance :
- l’ASH (aide sociale à l’hébergement),
- les aides au logement qui s’appliquent sur la partie de la facture relative au tarif hébergement,
- l’APA (allocation personnalisée d'autonomie) en établissement qui s’applique sur la partie de la facture relative au tarif dépendance pour les personnes dont la dépendance est évaluée en GIR 1-2 et 3-4 (les personnes en GIR 5-6 ne sont pas éligibles à l’APA).

Réponse du 28/02/2018

peut t on résilier en tant que fille ou fils , la location d'un appartement lorsque votre maman a 92 ans et qu'elle est plaçée en maison de retraite ?

qu'elle sont les droits des enfants dans ce cas préçis; doivent t'ils dans un premier temps demander la tutelle ou bien ce n'est pas nécessaire et indispensable ?

merci pour la réponse.

cordialement.

Question du 24/09/2017

Bonjour,

Si votre maman est en pleine possession de toutes ses facultés mentales, elle doit faire la démarche elle-même. Son préavis sera réduit à 1 mois sur présentation d'un certificat médical précisant que son état de santé ne lui permet plus de rester dans ce logement.

Dans le cas contraire, une mise sous protection juridique (curatelle, tutelle ...) sera nécessaire.

Réponse du 25/09/2017

Ma mere est en ephad, elle a 91 ans et toute sa tete ! Une residente la harcele moralement en lui disant qu'elle ne doit pas parler et cela a plusieurs reprises! Je me suis plainte a la directrice qui m'a dit que ma mere etait chez elle et qu'elle faisait ce qu'elle voulait ! Que dois je faire Si cela confiance !je Culpabilise !

Dans l'intérêt de votre mère, cherchez toujours à établir un dialogue constructif avec la direction de l’Ehpad. Identifier les faits et les difficultés à arrêter. Les écrire et les prioriser pour mieux les communiquer.

Nous vous invitons à faire appel au conseil de la vie sociale (CVS ) et à son président qui représente les usagers pour appuyer la démarche.

Si le dialogue se bloque, faites appel à un médiateur qui sera neutre et compétent.

La loi du 2 janvier 2002 a mis en place par le président du conseil départemental et le préfet des "médiateurs". Les usagers des services médico-sociaux peuvent faire appel à ces personnes qualifiées (souvent d'anciens professionnels à la retraite).

Bonjour,

J'ai 89 ans et j'ai été placé en maison de retraite par l'hôpital mais je vais beaucoup mieux et je voudrais rentrer dans ma maison, j'ai toutes mes facultés et je ne suis pas sous tutelle. Comment je dois faire ? Merci

Question du 30/06/2015
 

Bonjour,

Référez-vous au contrat de séjour que vous avez signé qui précise les modalités en cas de départ (préavis….).

Réponse du 30/06/2015
 

Ma mère de 73 ans ne pourra plus rentrer chez elle après son hospitalisation en soins intensifs neurochirurgie. Suis-je obligée de la prendre chez moi en sachant que j'ai deux enfants en bas âge , que je suis en rémission de cancer et invalide a 80 %. Elle est veuve et ma sœur habite à plus de 700 km. Je ne m'en sens pas la force. Elle a les moyens de payer un Ehpad mais comment trouver une place en urgence ?

Question du 22/06/2015
 

Bonjour,

L’obligation alimentaire est demandée seulement si les ressources de la personne ne suffisent pas. Afin de trouver une place en Ehpad, vous pouvez vous adresser au service social de son hôpital ou CLIC ou CCAS de son lieu d’habitation.

Réponse du 23/06/2015

Ma grand mère vient d'entrer en Ehpad contre son gré, ma mère étant décédée, c'est ma tante qui à pris la décision. Ma situation n’étant pas stable actuellement (maman solo en cours de déménagement), j'aimerais savoir si je vais pouvoir la sortir de cet établissement pour la prendre avec moi d'ici quelques mois, le temps de trouver un hébergement. L'entrée en Ehpad est elle définitive? Ma tante peut elle s'opposer à la sortie de sa mère de cet établissement?

Question du 13/05/2015

Bonjour,

L’entrée en Ehpad n’est pas définitive.
Il faut savoir que selon la charte des libertés des personnes âgées dépendantes « Toute personne âgée en situation de handicap ou de dépendance doit pouvoir choisir un lieu de vie - domicile personnel ou collectif - adapté à ses attentes et à ses besoins ».

Réponse du 13/05/2015
 

Bonjour, ma grand-mère est atteinte de la maladie d'Alzheimer. Elle ne pouvait plus rester seule dans sa maison de Seine et Marne : j'ai choisi un EHPAD en Dordogne, proche de chez moi. Le cadre lui convient. Mes visites sont fréquentes : de 1 à 2 fois par semaine. Ma vie me conduit à déménager à Mont de Marsan (2 heures de route). Est-il plus important pour ma grand-mère de garder ses repères ici, en Dordogne (elle y est depuis presque 2 ans) dans cet EHPAD où elle se sent bien, sachant que mes visites seront plus espacées (rythme mensuel au lieu d'un rythme hebdomadaire)? Ou bien vaut-il mieux risquer ce nouveau chamboulement pour que nos liens restent toujours aussi fréquents que maintenant? Ma grand-mère n'a plus trop la notion du temps ni du lieu. Merci de m'éclairer.

Question du 24/03/2015

Bonjour,

Selon la charte des droits et libertés des personnes âgées dépendantes « Toute personne âgée devenue handicapée ou dépendante est libre d’exercer ses choix dans la vie quotidienne et de déterminer son mode de vie. »
Dans le cas de la maladie d’Alzheimer, il lui est difficile d’exercer pleinement cette liberté de jugement et de décision.
S’il peut être difficile de trouver les mots pour lui expliquer, tout doit être fait pour l’associer à la décision : lui expliquer en termes simples pourquoi celle-ci s’impose et la rassurer sur le soutien qu’on continuera à lui apporter.
Il est important de poser le pour et le contre d’un changement d’établissement et de prendre une décision mûrement réfléchie avec l’aide si possible de l’entourage.

Réponse du 24/03/2015

 

Pages

Pour aller plus loin